L’église de Saint Romain

Saint-Romain et Saint-Clément en Périgord vert Saint-Romain et Saint-Clément en Périgord vert

De style roman, elle mesure 20 mètres sur 9 mètres.
Elle a été remaniée à plusieurs reprises car l’édifice était souvent en mauvais état et la commune manquait de moyens pour restaurer durablement l’église.
D’ailleurs, en 1955, une partie de la nef s’effondra, suite à la rupture d’un des grands arcs de la voûte. Pendant plusieurs mois, les cérémonies religieuses eurent lieu dans une grange voisine jusqu’à la reconstruction complète de la nef.
L’église possède un maître autel remarquable en bois sculpté doré et polychromé de la fin du XVII° siècle, classé monument historique en 1914.
L’origine de ce retable est très controversée et n’a pu être établie de façon définitive : église de la Cité à Périgueux, abbaye de Peyrouse, couvent des Récollets de Thiviers, couvent de Nontron ?
Seule certitude, il s’agit d’un retable franciscain, qui présente de nombreuses similitudes avec celui d’Excideuil.

Toujours est-il que la présence d’un tel chef d’œuvre dans une petite église de campagne est pour le moins mystérieuse…
Plusieurs scènes religieuses sont représentées, notamment la Nativité, l’Annonciation, l’Adoration des Rois Mages, la Circoncision, le Christ ressuscité
Il y a également des statues : St François, Ste Claire, St Bonaventure

Lors de travaux de restauration de la voûte du chœur en 1996, des fresques furent dégagées ainsi qu’un très vieil autel en pierre. Les peintures murales furent restaurées par Mme Rosalie Godin, restauratrice des monuments historiques et pour pouvoir les admirer, il a fallu déplacer le retable franciscain qui a été redoré et installé contre un mur au centre de la nef.
Les fresques dateraient de la fin du XV° siècle ou du début du XVI° siècle.
A l’extérieur, en regardant attentivement, on peut apercevoir deux croix templières sculptées sur le soubassement du contrefort du clocher presque au niveau du sol.

Jean Pierre RUDEAUX